Il y a deux ans, Brian Whalen a acheté une Ferrari 308 GTSi de 1982 lors d'une vente aux enchères. Et même si le modèle avait déjà 80'000 kilomètres au compteur, cela n'a pas empêché son propriétaire de se fixer un objectif fou : rouler jusqu'en Arctique.

"À l'origine, le voyage devait se dérouler de septembre à Noël, mais comme nous le savons tous, la situation sanitaire ne s'est pas améliorée", a expliqué Whalen. "J'ai donc prolongé le voyage. Je suis maintenant dans le parc national de Banff, en Alberta, au Canada, et je ne m'attendais pas à être sur la route pendant si longtemps."

Galerie: Une Ferrari 308 GTSi roule jusqu'en Arctique

Notre protagoniste ne savait pas vraiment comment mettre fin à cette longue épopée, alors il a pensé à se rendre à Prudhoe Bay, une ville située au bout de la Dalton Highway, en Alaska, au-dessus du cercle polaire arctique. Étant donné que les 666 kilomètres de routes pour rejoindre cette ville ne sont pas pavés, seuls de gros camions empruntent cet axe.

Par conséquent, une Ferrari 308 n'est pas un véhicule adapté. Whalen l'a donc équipée de jantes spécifiques et de pneus Pirelli K4 Gravel destinés au rallye. Deux roues de secours ont été attachées au porte-bagage, au niveau du capot arrière. Et une grande antenne a permis de communiquer avec les autres automobilistes.

"J'ai reçu quelques messages amusants, quelqu'un m'a demandé si j'étais ici pour chasser le caribou avec une Ferrari. Mais la plupart d'entre eux se sont simplement demandés s'ils n'avaient pas eu une hallucination en voyant une Ferrari au beau milieu de l'Alaska", a ajouté Whalen.

Le faible nombre de stations essence sur la Dalton Highway a contraint le conducteur à faire le plein avec un jerrican et à rouler à une moyenne de 55 km/h. Environ 1600 kilomètres ont été parcourus en deux jours et demi, soit l'aller-retour depuis Prudhoe Bay. Le voyage fut long et pénible mais la Ferrari vieille de 40 ans a tenu le coup. Au final, seule une courroie d'alternateur défectueuse a été remplacée !