Ferrari avait prédit de bonnes performances au Grand Prix de Mexico de F1, et l'équipe italienne n'a pas menti. Ce vendredi, Charles Leclerc et Carlos Sainz ont accroché le top 10 lors des deux séances d'essais libres, même si le parcours des deux pilotes n'a pas été le même.

Dans les premières minutes de la première séance, Leclerc est parti à la faute à la sortie de la section du stade, percutant les barrières. Reparti avec un aileron arrière cassé, le pilote a ensuite passé de longues minutes dans son garage, ce qui l'a privé d'un temps de piste très précieux.

Auteur du huitième temps en EL1, Leclerc a ensuite décroché le septième chrono en EL2 mais une fois encore, le Monégasque n'a pas été épargné par les problèmes. Un moteur capricieux l'a frustré même si, selon lui, il n'y avait rien d'inquiétant sous le capot de la SF21.

"Nous avons eu quelques problèmes en arrière-plan qui n'étaient pas agréables mais rien de trop important", a expliqué Leclerc. "Tout est sous contrôle donc il n'y a pas de gros problèmes, c'était seulement un peu plus difficile de piloter dans ces conditions. Il manquait parfois un peu de couple en sortie de virage, un peu d'accélération, mais rien de trop important encore une fois."

La journée du vendredi a été nettement plus douce pour son coéquipier Carlos Sainz. L'Espagnol a pris le sixième temps de la première séance puis a occupé la cinquième position en EL2, recevant ainsi le statut de "meilleur des autres" puisqu'il n'était devancé que par les pilotes Red Bull et Mercedes.

Sainz a d'ores et déjà identifié les points à améliorer, ils concernent l'équilibre de la monoplace : "Je pense que nous souffrons tous avec les températures à cause du manque d'air. Dans l'ensemble, ça a été une journée difficile pour trouver le bon équilibre. Peut-être que demain nous pourrons légèrement nous améliorer si nous trouvons l'équilibre parfait et si nous allons dans la bonne direction avec les réglages car j'ai l'impression que nous n'avons pas maximisé notre package pour l'instant."