Selon la police de Salt Lake City, aux États-Unis, un homme de 34 ans a été placé en garde à vue dans la nuit du 30 octobre après s'être introduit par effraction dans une concession Ferrari. Les photos publiées par la police montrent une porte en verre brisée dans la salle d'exposition et une jante posée sur le sol. Selon toute vraisemblance, elle a été utilisée pour briser la vitre.

Le cambrioleur pensait réaliser le crime parfait, mais cela n'a pas du tout été le cas : des témoins l'ont vu à l'intérieur de la concession et ont immédiatement appelé la police. Il semble qu'un des employés de la concession faisait partie de ces témoins mais cela n'a pas été confirmé. Toujours est-il qu'une personne travaillant pour la concession Ferrari a affronté le cambrioleur du dimanche pendant que la police établissait un périmètre autour du bâtiment et préparait l'appréhension du suspect.

Visiblement, les mots ou les gestes de cet employé ont suffi à dissuader l'intrus, qui a tourné les talons avant de s'enfuir lorsqu'il a aperçu le comité d'accueil. Rattrapé par la police, le cambrioleur n'a pas fait preuve d'intelligence et a résisté à son arrestation. Fort heureusement, personne n'a été blessé.

Cambriolage Ferrari

Selon la police, l'homme avait récupéré les clés de plusieurs Ferrari, donc nous imaginons bien qu'il ne s'était pas introduit dans la concession pour prendre seulement un t-shirt ou une casquette Ferrari... Le suspect aurait également été en possession d'argent liquide, de cartes de crédit volées et de produits stupéfiants.

La police de Salt Lake City n'a pas donné davantage d'informations sur cette affaire afin de ne pas compromettre d'éventuelles poursuites judiciaires. Peut-être que le procureur demandera une sanction exemplaire compte tenu de l'augmentation aux États-Unis du nombre de véhicules volés, y compris chez les concessionnaires, lors de ces deux dernières années.