Les pilotes Ferrari ont connu des fortunes diverses lors des Qualifications Sprint du Grand Prix de São Paulo de Formule 1. Carlos Sainz a excellé avec ses pneus tendres, s'adjugeant la troisième place de l'épreuve, et donc la troisième place sur la grille de départ de la course de dimanche. Mais son coéquipier Charles Leclerc a connu des difficultés avec ses pneus mediums et a fini à une décevante septième place.

Le Monégasque était pourtant sûr de son choix compte tenu du rythme qu'il a pu adopter avec les pneus à flancs jaunes lors de la deuxième séance d'essais libres. Par conséquent, un long débriefing l'attend. "C'était une course compliquée de mon côté", a-t-il commenté au micro de Canal+. "Il faut que je comprenne ce que j'ai fait de mal avec ces mediums parce que je ne les ai pas fait marcher comme ils devraient marcher et comme ils ont marché ce matin en EL2. Il faut que je bosse sur ça."

"[Dimanche] c'est la course principale et je vais essayer d'extraire le maximum. Encore une fois, ce [samedi] matin c'était plutôt bien, même très bien pendant les relais de course mais là, je ne sais pas ce qui s'est passé, je n'ai pas réussi à reproduire la performance qu'on avait ce matin. Il faut que je bosse sur le pilotage pour [dimanche]."

Même s'il a pu se défaire de Pierre Gasly au départ des Qualifications Sprint, Leclerc n'a pas longtemps résisté à la pression de Lando Norris. Le pilote McLaren a trouvé l'ouverture dans les premiers kilomètres et a franchi la ligne avec plus de deux secondes d'avance. "J'ai tout fait pour essayer de garder la McLaren derrière. J'imagine que c'était un petit peu à la limite mais dans tous les cas je n'ai pas réussi à la garder derrière, donc bon...", a conclu Leclerc, qui gagne néanmoins une position sur la grille de départ en raison de l'application de la pénalité moteur de Lewis Hamilton.