Une bien mauvaise réputation colle à la peau des Ferrari lancées lors de la seconde moitié des années 1980. Dans une époque correspondant à la transition difficile entre la mort d'Enzo Ferrari et le début de l'ère Montezemolo, les rumeurs sur la qualité des modèles du Cheval Cabré se sont multipliées et son image s'est écornée.

Ainsi, ce tourbillon de faux mythes a particulièrement impacté la Ferrari 348, remplaçante de la Ferrari 328 et lancée fin 1989. La petite sportive a fait l'objet de vives critiques : est-ce vrai que la direction s'allège à plus de 250 km/h ? Le châssis peut-il se plier ? La version avec la batterie à l'avant est-elle meilleure que celle avec la batterie à l'arrière ?

Beaucoup de ces commentaires sont cependant infondés. Dans le cadre de notre test #whybuyitclassic, FerrariChat.fr vous dévoile toutes les qualités de la 348 dans sa version Challenge.

Points forts et points faibles

La Ferrari 348 a été lancée avec les versions TB et TS, comprenez Transversale (pour la position de la boîte de vitesses) Berlinette et Transversale Spider. Toutes deux sont munies d'un moteur V8 de 3,4 litres produisant 300 ch. Plus tard, les TB et TS sont remplacées par les versions GTB et GTS, plus puissantes de 20 ch, ainsi qu'une série de variantes réservées à quelques amateurs de sensations fortes.

La Ferrari 348 GT Competizione est la plus exclusive de toutes, produite à 56 exemplaires seulement, tandis que la 348 Challenge est équipée de nombreux éléments course lui permettant de s'engager dans les championnats italiens de GT et monomarque.

Ferrari 348 Challenge

La 348 Challenge n'est pas qu'une simple voiture de série. On y retrouve un kit OMP, composé d'une protection pour les phares, d'une nouvelle face avant étudiée pour améliorer le refroidissement des freins et d'un nouvel aménagement interne, plus proche de celui des voitures de course, faisant passer la puissance totale de 300 à 320 ch.

Une version si extrême d'une voiture de série ne convient qu'à ceux qui acceptent certains compromis. Le bruit de l'échappement est terriblement terrifiant, la puissance issue du V8 est brutale (0 à 100 km/h en 5,6 secondes) et aucune perte de concentration au volant n'est tolérée.

Galerie: La Ferrari 348 dans tous ses états

Portefeuille

Le principal défaut de la Ferrari 348 Challenge réside dans son prix, beaucoup plus élevé que celui des autres versions de la 348. Le coût varie selon les compétitions dans lesquelles le modèle a participé ainsi que son palmarès. Mais les devis se situent généralement entre 150'000 et 200'000 €.

Des 348 TB et TS peuvent être dénichées dès 40'000 €, les versions GTB les plus puissantes atteignent 70'000 à 80'000 € et dépassent les 100'000 € pour la GTS. Pour les rares 348 GT Competizione, les prix peuvent facilement dépasser 200'000 €.

Ferrari 348 Challenge
Ferrari 348 Challenge

Certes élevé, le coût de la 348 Challenge ne devrait pas être affecté par les critiques venant d'une certaine frange de Ferraristes. Ce n'est pas le modèle le plus glorieux de la firme de Maranello mais il n'est pas miné par les problèmes comme on peut souvent l'entendre.

La 348 n'est qu'une voiture de transition dans l'histoire de Ferrari, toutefois elle peut se targuer d'un moteur V8 puissant, d'une carrosserie signée Pininfarina et d'une tenue de route encore enviable de nos jours.

Ferrari 348 Challenge

Longueur 4,23 mètres
Largeur 1,89 mètres
Hauteur 1,17 mètres
Motorisation V8 à 90°, 3405 cm3
Puissance 320 ch à 7200 tr/min
Couple maximum 324 Nm à 5000 tr/min
Transmission Boîte de vitesses manuelle, 5 rapports + marche arrière
Type de transmission Propulsion
Poids 1 360 kg (Berlinetta), 1 370 kg (Spider)
0-100 km/h 5,6 secondes
Vitesse maximum 273 kmh
Prix de base Entre 150'000 et 200'000 €